Service API : après plus 10 ans, cap sur de nouveaux projets !

En 2011, le service API, Appui Psychologique aux Intervenants, posait les bases de son aide aux membres des services de secours suite à des événements particulièrement marquants.

C’est en 2014 que les formations ont débuté afin d’institutionnaliser une aide psycho-sociologique.

Depuis, la Province de Liège a ancré l’action de ce service et aujourd’hui, ce sont plus de 100 référents qui ont déjà été formés, dans les trois disciplines de la sécurité et de l’urgence (aide médicale urgente, pompiers et police).

Pérenniser

Une convention a été signée entre les 6 Zones de secours de la province de Liège, le Gouverneur de la Province de Liège et la Province de Liège afin de développer cet ancrage et d’assurer le soutien du maximum d’intervenants dès que cela s’avère nécessaire.

Tout en s’adaptant aux événements

Au fil des années, divers événements ont amené API à s’adapter.

La crise sanitaire a eu de nombreuses conséquences pour les métiers en 1ère ligne qui ont été particulièrement sollicités. « Une ligne téléphonique de soutien a été mise en place, en plus des méthodes d’aide existantes. L’accent a également été mis sur leurs réalités à ce moment-là et leur contexte au sens large avec leurs proches et leurs familles » explique Laura RUSALEN, Coordinatrice.

Les inondations de juillet 2021 ont également remis en avant le rôle crucial des référents API.

Les difficultés rencontrées lors des opérations de sauvetage ont confronté les intervenants à des situations de stress et d’agressivité. Ce sont tous les corps de métiers de la sécurité et de l’urgence qui sont concernés par le besoin de soutien psychologique.

« Les formations en gestion émotionnelle du stress et des événements particuliers répondent aussi aux réalités de terrain des agents et Directions de CPMS qui côtoient de plus en plus des situations complexes et difficiles émotionnellement au quotidien »

Le soutien par les pairs

Le soutien par les pairs est la méthodologie choisie par l’API pour répondre le plus efficacement possible aux difficultés des membres des intervenants. « Cette reconnaissance soulage, et d’autant plus à une période où des images circulent rapidement sur les réseaux sociaux, alors qu’elles ne sont qu’un reflet partiel de la réalité, qu’elles ignorent le contexte réel et génèrent des commentaires négatifs qui peuvent avoir une incidence négative sur l’état psychologique de la personne impliquée » ajoute Pauline PRAILLET, Formatrice API.

Cet essentiel soutien par les pairs, Sébastien MERCY le confirme. Inspecteur principal à la Brigade Judiciaire de la Police de Liège depuis 12 ans, il explique que lui et ses collègues sont souvent confrontés à des situations très difficiles : « la section des mœurs est confrontée à des situations où les émotions sont fortes. Nous devons donc être très attentifs. »

Les acquis de la formation de référent API

S’il a toujours eu à cœur de prendre soin de son prochain, Sébastien MERCY a suivi la formation de référent API pour acquérir de nouveaux outils pour des interventions sans cesse plus efficaces.

Lorsque qu’une personne est agressée, il arrive qu’elle ne réagisse pas. « Et ce n’est pas volontaire : en cas de choc, il peut y avoir une réaction neurologique qui déclenche la production de cortisol et fige les réactions, c’est un instinct primaire. Le fait de comprendre cet état figé involontaire permet d’aider sans juger, sans penser que la personne concernée n’ait pas voulu réagir. » Et ce n’est qu’un exemple des acquis de la formation.

Une action transversale et un savoir-faire reconnu

« Aujourd’hui, ce sont les 6 zones de secours, 15 zones de police, des services de la Police fédérale et des hôpitaux qui adhèrent à l’action API et s’inscrivent aux formations ». Cette prise de conscience de l’importance de l’aide et le savoir-faire acquis ont permis à API de rayonner au-delà de nos frontières lors d’un colloque international organisé en 2021 à Liège et rassemblant près de 120 participants de France, de Suisse, de Grèce, du Québec, d’Israël … « Un échange de pratiques particulièrement pertinent » !

Après plus de 10 ans, le Service d’Appui Psychologique aux Intervenants démontre incontestablement l’importance de ses missions et a un objectif évident : poursuivre et étendre son aide !


Quelques chiffres

Pendant la crise sanitaire

- 12 documents de prévention et de communication créés et certains traduits en allemand.  
- 200 suivis et supervisions (tant sur le pan administratif que relationnel et émotionnel). 
- 50 suivis approfondis & soutien psychosocial (aide, appui, relais, supervisions comprenant des suivis et des contacts réguliers ainsi que des rencontres de visu et/ou sur place). 
- 1 colloque virtuel.
- Des cours en ligne dispensés et des suivis en ligne. 
- 1 dispositif de soutien et d’écoute téléphonique mis en place en partenariat avec les CPMS provinciaux. 
- Élargissement et développement du réseau et de nouveaux partenariats. 

Pendant les inondations

- 5 documents de prévention et de communication créés.
- 160 suivis.
- 10 suivis approfondis & soutien psychosocial.
- 5 débriefings émotionnels collectifs.
- Offre de service et de soutien aux référents API et à l'ensemble des partenaires et des services impactés.
- Contacts et échanges avec les partenaires et rélargissement du réseau API.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Reportages

La lutte contre le harcèlement à l’école, un vrai travail d’équipe !

« Agir rapidement et efficacement » : telle est la ligne de conduite de la cellule PESH (Pour une Ecole Sans Harcèlement), créée en 2019 par la Province de Liège.

Lire la suite...
Reportages

Devenez assertif ! Apprenez à vous affirmer tout en respectant votre interlocuteur !

Découvrez la formation à l’assertivité proposée par l’Ecole Provinciale d’Administration aux agents des pouvoirs locaux.

Lire la suite...
Reportages

La nouvelle convention cadre EPS-Forem signée à l’IPEPS Huy-Waremme !

Ce mercredi 29 juin, l’IPEPS Huy-Waremme a accueilli les ministres Glatigny et Morreale dans son bateau-école et dans ses ateliers pour signer la nouvelle convention-cadre entre l’Enseignement de promotion sociale en Fédération Wallonie-Bruxelles et le Forem. Une fierté pour notre école, grandement enrichie par cette collaboration.

Lire la suite...