100 ans d’enseignement, ça se fête et ça se raconte !

C’est en 1921 que l’école technique de Herstal a été inaugurée, marquant la naissance de l’Enseignement provincial. Et c’est à La Fabrik de Herstal que la Province de Liège a célébré, le 13 mai, le centenaire d’une compétence essentielle qui a formé les acteurs d’hier et prépare avec toujours plus d’efficacité ceux de demain.

Souffler ses 100 bougies, c’était une belle occasion de souligner ce qui fait la force de l’Enseignement provincial, ainsi que de mettre en valeur de nombreux parcours inspirants tant d’enseignants que d’élèves et d’étudiants qui se sont assis sur les bancs et qui ont appris leur métier dans les classes, les ateliers et les laboratoires de ses écoles. Avec la participation du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet, du Vice-Président et Ministre Frédéric Daerden, de la Ministre Caroline Désir et de la Députée provinciale de l’Enseignement et de la Formation, Muriel Brodure-Willain, le moment était opportun de se remémorer les avancées majeures de l’Enseignement provincial, mais aussi d’entrevoir ses perspectives d’avenir.

L’Enseignement provincial a connu une évolution considérable au fil du temps, assurant ainsi la volonté de la Province de Liège d’offrir des formations de qualité, dans un cadre moderne et convivial, qui répondent aux besoins de la société.

Pour ne citer que quelques grandes étapes, notons la création, en 1945, par le Conseil provincial, de l’école technique secondaire de plein exercice, avec un cursus d’une durée de six ans (« humanités techniques ») ; l’ouverture en 1972 de quatre instituts autonomes d’enseignement de promotion sociale à Herstal, Huy, Seraing et Verviers ; l’inauguration en 2001 du Campus 2000 à Jemeppe ; la naissance en 2007 de la Haute École de la Province de Liège par la fusion des trois Hautes Écoles Rennequin Sualem, Léon-Eli Troclet et André Vésale ; l’inauguration en 2009 du Techni Truck ; l’inauguration en 2012 du bateau-école « Province de Liège I et II » ; l’inauguration en 2016 du Campus La Reid ; les inaugurations en 2018 de la Technosphère et de la Maison Erasmus ; la distribution à partir de 2021 de winbooks pour les élèves de 1re année secondaire.

L’Enseignement provincial en chiffres, en activités et en projets

Cette année scolaire, l’Enseignement provincial compte pas moins de 13 écoles d’enseignement secondaire avec 7524 élèves, 4 centres d’éducation et de formation en alternance avec 486 élèves, 1 école d’enseignement secondaire spécialisé avec 92 élèves, pour un total de 8102 élèves dans l’enseignement secondaire. Il compte également les 12 campus et sites de la Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL) avec 10.088 étudiants répartis dans plus de 60 formations dans 12 domaines, avec plus de 30 Bacheliers, 7 Masters et 14 spécialisations. L’Enseignement provincial englobe aussi 8 Instituts d’Enseignement de Promotion Sociale (IPEPS) avec 8859 étudiants.

Les compétences et le savoir-faire de nos élèves et étudiants leur permettent de participer à de nombreux concours nationaux et internationaux tels que les Technios Trophies, EuroSkills, WorldSkills, StarTech, les Négociales, le YEP Challenge ou encore Robotix’s.

« Ce qui caractérise tant notre Enseignement provincial, et nous le revendiquons pleinement, c’est son caractère qualifiant et professionnalisant qui établit le lien entre l’école et l’entreprise. Nous sommes fiers de former chez nous, tant au niveau du supérieur que du secondaire et de la promotion sociale, des professionnels qualifiés, dans des secteurs et des métiers d’avenir », explique Muriel Brodure-Willain, Députée provinciale de l’Enseignement et de la Formation.

L’Enseignement de la Province de Liège s’est toujours fixé pour objectif d’offrir un cadre de vie agréable et des formations de qualité qui répondent aux attentes de chaque public cible. Dans cette optique, il s’est distingué par la mise sur pied de multiples projets comme le Techni Truck, véhicule de promotion des métiers techniques en pénurie, la Technosphère, expérience interactive et collaborative qui a pour objectif de faire découvrir les métiers scientifiques et technologiques et les études supérieures qui y préparent, le bateau-école « Province de Liège I et II » et des formations dans le domaine de la batellerie uniques en Fédération Wallonie-Bruxelles, ou encore les cantines scolaires durables.

Fort de ses réussites, l’Enseignement provincial n’a pas fini de se réinventer et se tourne résolument vers l’avenir. C’est ainsi qu’il a adopté un nouveau Projet éducatif à l’occasion de son centenaire. Au cœur de ce projet figurent notamment une vision et des valeurs pour un enseignement public, neutre, pluraliste, inclusif et ouvert sur le monde. Cette approche met l’épanouissement de la personne au centre de ses préoccupations tout en lui garantissant un apprentissage performant et l’acquisition de compétences solides pour devenir un acteur pleinement préparé au monde économique et professionnel d’aujourd’hui et de demain.

Album photo

100 ans, 100 visages

Dans les 3 capsules vidéo ci-dessous, découvrez les témoignages sélectionnés parmi 100 visages d’étudiant·e·s, enseignant·e·s et ancien·ne·s pour célébrer les 100 ans de l’Enseignement de la Province de Liège !

One thought on “100 ans d’enseignement, ça se fête et ça se raconte !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Un partenariat avec un éditeur pour renforcer la maîtrise des étudiants

L’IPEPS Seraing Technique entame un partenariat avec l’éditeur Wolters Kluwer, spécialisé notamment dans les logiciels de gestion administrative des cabinets d’avocats. 

Lire la suite...
Actus

Un bachelier en Eco-solidarité, une formation dans l’air du temps

En collaboration avec 6 établissements situés en province de Hainaut, l’IPEPS Seraing Supérieur proposera dès cette année une formation de Bachelier en Eco-solidarité dans un format hybride et innovant.

Lire la suite...
Actus

28 nouveaux Cadets-Pompiers débutent une formation de deux ans à l’Ecole du Feu

Cette formation s’adresse aux jeunes qui ont 16 ou 17 ans au début de la formation. Pendant deux ans, le samedi et durant les congés scolaires, ils se formeront à ce métier exigeant mais essentiel pour la sécurité des citoyens.

Lire la suite...