Le mentorat à la HEPL

Depuis 2019-2020, la HEPL prend part au projet du Pôle académique Liège-Luxembourg (POLLEM) qui propose aux institutions membres la mise en place d’un accompagnement spécifique appelé « mentorat ».

Qu’est-ce que le mentorat ?

Afin d’aider les étudiants du bloc 1 à mieux appréhender la transition entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur, ceux-ci peuvent bénéficier du soutien des enseignants de leur formation. Partant du constat (émergeant de l’enquête réalisée en 2018 par l’ARES auprès des étudiants) que la relation de proximité avec les enseignants était un facteur qui leur avait permis de réussir plus facilement, le projet du POLLEM s’est lancé en 2019 en pensant le mentorat selon la définition suivante: « L’enseignant construit avec un étudiant qui lui est officiellement confié une relation suivie de soutien, conseil, réassurance, coaching, mise au défi, etc., de manière à soutenir sa réussite académique / professionnelle / personnelle ».

Et à la HEPL ?

Initié tout d’abord en 2019-2020 dans le Bachelier en Coaching sportif par Natacha Martynow, enseignante du département Sciences psychologiques et de l’éducation, le projet « Mentorat HEPL » s’est étendu, en septembre 2021, aux Bacheliers en Agronomie et en Comptabilité.

Emmanuelle Parlascino, relais du projet à la HEPL et membre de la CAP&N, a alors exposé le principe du mentorat aux enseignants de ces deux formations : « tout enseignant peut devenir mentor dans sa formation. Cela se fait toujours sur une base volontaire. Nous mettons en place un plan d’action avec les mentors afin de baliser l’accompagnement et leur fournissons tous les outils nécessaires à celui-ci. Des formations peuvent ainsi être demandées (dispensées par le Pôle) afin de mieux soutenir l’étudiant du point de vue professionnel, pédagogique et personnel. » Ce soutien est différent de celui proposé par d’autres services d’aide de la HEPL. Cependant, l’enseignant face à une étudiant qui éprouverait certaines difficultés peut être amené à le diriger vers ces services. »

Du coté des étudiants, la présentation se fait au moment d’une activité d’apprentissage. À l’issue de l’exposé, ils peuvent communiquer leurs coordonnées afin d’intégrer le dispositif. « Nous avons remarqué que le taux de participation des mentorés était plus élevé lorsque l’inscription se faisait via un formulaire », indique Emmanuelle Parlascino.

Ainsi, le projet a déjà rencontré un succès assez important dans ces formations pilotes !

Comment se passe une année de mentorat ?

Quelques rencontres collectives et individuelles sont prévues entre le mentor et le mentoré tout au long de l’année académique. Les enseignants mentors s’occupent d’un nombre restreint d’étudiants afin de pouvoir nouer une relation de qualité. « Nous élaborons le planning des rencontres en collaboration avec l’enseignant, en prenant en compte les moments-clés de l’année. L’étudiant peut toujours contacter son mentor en dehors de ces périodes », commente Emmanuelle Parlascino.

Les premiers retours pour l’année 2019-2020 émanant des institutions participantes ont montré que les étudiants mentorés se sentaient beaucoup moins esseulés, plus soutenus et rassurés durant leur cursus. Ces données documentent également différents colloques et recherches portant sur le mentorat.

Dans le futur ?

L’objectif est de développer le mentorat dans d’autres formations et ce, dans un avenir proche : certaines formations ont déjà manifesté leur intérêt afin de mettre en place le dispositif dès l’année prochaine.

En tant qu’enseignant de la HEPL, vous souhaitez plus d’informations sur le projet « Mentorat » ?

N’hésitez pas à prendre contact avec Emmanuelle Parlascino : emmanuelle.parlascino@hepl.be.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Un partenariat avec un éditeur pour renforcer la maîtrise des étudiants

L’IPEPS Seraing Technique entame un partenariat avec l’éditeur Wolters Kluwer, spécialisé notamment dans les logiciels de gestion administrative des cabinets d’avocats. 

Lire la suite...
Actus

Un bachelier en Eco-solidarité, une formation dans l’air du temps

En collaboration avec 6 établissements situés en province de Hainaut, l’IPEPS Seraing Supérieur proposera dès cette année une formation de Bachelier en Eco-solidarité dans un format hybride et innovant.

Lire la suite...
Actus

28 nouveaux Cadets-Pompiers débutent une formation de deux ans à l’Ecole du Feu

Cette formation s’adresse aux jeunes qui ont 16 ou 17 ans au début de la formation. Pendant deux ans, le samedi et durant les congés scolaires, ils se formeront à ce métier exigeant mais essentiel pour la sécurité des citoyens.

Lire la suite...