Deux formations pour intégrer l’audiovisuel aux supports de cours

Grâce à deux formations, les formateurs des trois écoles de la sécurité et de l’urgence de l’IPFASSU peuvent apprendre à intégrer les technologies informatiques et numériques dans leurs cours.

L’IPFASSU, l’Institut provincial de formation des agents des services de sécurité et d’urgence, organise depuis de nombreuses années des formations pédagogiques interdisciplinaires pour les formateurs de ses trois écoles de la sécurité et de l’urgence (Ecole du Feu, de Police et d’Aide médicale urgente) afin qu’ils acquièrent ou perfectionnent leurs compétences techniques pour intégrer les technologies informatiques et numériques dans leurs cours et ainsi valoriser les compétences pédagogiques déjà acquises.

Les thématiques déjà proposées (« Comment rendre un cours théorique à distance attractif et interactif ? » et « La présentation assistée par ordinateur – Power Point – efficiente ») vont être complétées dès janvier 2022 par deux nouvelles formations dédiées à la captation et au montage audiovisuels.

L’initiateur et chargé de cours de ces nouvelles formations, Patrick Herin, fait partie des formateurs de l’EPAMU. Infirmier-urgentiste de formation, il a toujours été passionné par l’image. Ainsi, parallèlement à sa fonction paramédicale, il s’est aussi formé au fil du temps à la photographie et à la vidéo. « L’EPAMU et le développement du numérique m’ont donné envie de créer des supports de formation dynamiques » explique-t-il. « Les technologies se sont vite développées et on est passé des transparents à l’intégration de l’action et du mouvement dans les supports de cours ». Une belle évolution en effet !

Un équipement de pointe

La crise sanitaire a justement mis en exergue l’intérêt des différentes technologies numériques dans le domaine de la formation. « Depuis 3 ans, nous filmons les formations de formateurs. Cela nous a permis de poursuivre le volet théorique de ces formations durant la crise sanitaire. Nous disposons d’un équipement de pointe dans notre laboratoire informatique de la Maison de la Formation de la Province de Liège, qui nous permet de concevoir des supports de cours et des formations attrayants et riches ».

Smartphone…

Les deux nouvelles formations ont un objectif général commun : réaliser une vidéo et un montage audiovisuel tout en respectant les principes de base liés à la captation audiovisuelle et au montage.

La différence entre les deux formations tient d’abord au matériel utilisé. La 1re formation, AV1, utilise un smartphone tandis que la seconde, AV2, se dote de matériel plus professionnel mais « elle ne nécessite pas d’avoir suivi la formation AV1 ».

« Dans la 1re formation, qui ne nécessite aucun prérequis, l’apprenant apprendra à manipuler les outils vidéos du smartphone, à réaliser une captation audiovisuelle avec une application dédiée, à utiliser de manière intégrée les outils vidéos du smartphone dans le mode caméra et à effectuer un montage vidéo sur base des rushs saisis ». Au final, cela lui permettra d’intégrer ce montage dans une présentation PowerPoint, une séance d’e-learning ou une formation à distance.

… et appareil photo ou caméra

Lors de la seconde formation, les participants disposeront d’un appareil photo avec la fonction caméra ou d’une caméra. Pour atteindre l’objectif pédagogique de développement des formations, qu’elles soient à distance ou en présentiel, les participants se formeront à la prise en main de l’appareil en mode vidéo, à l’utilisation d’accessoires tels que le trépied, la lumière, le gimbal – un stabilisateur -, aux normes de cadre, de composition, de plans, de scénarios, de storyboard, … « A la fin de la formation, un tournage sera organisé et les participants devront monter le film ».

Un intérêt indéniable

Outre l’intérêt de proposer des formations à distance quand la situation sanitaire l’impose, la mise à disposition de formations sous forme de vidéos permet aussi aux professionnels des métiers de la sécurité et de l’urgence de revisionner, via la plateforme Moodle, les techniques abordées de la sorte en fonction de leurs besoins. « Nous avons notamment déjà réalisé une vidéo didactique sur une opération de sauvetage d’une personne inconsciente dans une habitation où se trouvait un serpent en liberté ».

Cette formation, gratuite, s’adresse aux membres des trois écoles des métiers de la sécurité et de l’urgence ainsi qu’aux enseignants des établissements d’enseignement de la Province de Liège.

Les formations, d’une durée de 6 heures chacune, sont organisées à la Maison de la Formation de la Province de Liège.

Pour toute information complémentaire, l’IPFASSU est à votre disposition.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actus

Un partenariat avec un éditeur pour renforcer la maîtrise des étudiants

L’IPEPS Seraing Technique entame un partenariat avec l’éditeur Wolters Kluwer, spécialisé notamment dans les logiciels de gestion administrative des cabinets d’avocats. 

Lire la suite...
Actus

Un bachelier en Eco-solidarité, une formation dans l’air du temps

En collaboration avec 6 établissements situés en province de Hainaut, l’IPEPS Seraing Supérieur proposera dès cette année une formation de Bachelier en Eco-solidarité dans un format hybride et innovant.

Lire la suite...
Actus

28 nouveaux Cadets-Pompiers débutent une formation de deux ans à l’Ecole du Feu

Cette formation s’adresse aux jeunes qui ont 16 ou 17 ans au début de la formation. Pendant deux ans, le samedi et durant les congés scolaires, ils se formeront à ce métier exigeant mais essentiel pour la sécurité des citoyens.

Lire la suite...